LA THEORIE SYNERGETIQUE Prof. René-Louis VALLEE

Ancien ingénieur du CEA de Saclay, diplômé de l’école supérieure d’électricité (SUPELEC).

René-Louis Vallée a eu pour responsabilité de diriger le service du département de mesures électroniques du CEA de Saclay. Il a été l’élève de Louis de Broglie et a conservé une forte intuition quant au rôle joué par l’électromagnétisme dans l’univers. Il remarque déjà en 1956 une première analogie possible entre photon et guide d’onde, puis il publie en 1968 un article dans la revue interne du CEA : « la vitesse de la lumière peut t-elle être dépassée ? ».

Remarqué alors par le directeur du centre de Saclay de l’époque, Jean Debiesse, il lui a été demandé d’approfondir une présomption quant à la nature électromagnétique des particules élémentaires. A la suite de ces travaux, il publie en 1970 son ouvrage « L’énergie Electromagnétique Matérielle et Gravitationnelle ».

Le carbone se trouve ainsi excité simultanément par un champ électrique variable et par un champ magnétique variable de même fréquence mais déphasé.
Le Professeur Vallée affirme qu’en trouvant le bon angle de déphasage, l’électron de l’atome de carbone entre en résonance.Il se retrouve déstabilisé et retombe sur le noyau, transformant ainsi le carbone 12 en bore 12 beaucoup plus énergétique en rayonnement ß (béta).(Le carbone n’est pas consommé) .Le rayonnement est récupéré par le bobinage torique qui le transforme en électricité.Si on tombe juste sur les valeurs convenable du couple champ électrique-champ magnétique, on recueillera la modeste puissance de 8 kW par gramme de carbone, avec quelques dizaines de watt s à l’entrée.

La théorie Synergétique repose essentiellement sur un principe universel
de cohérence et sur les définitions, hypothèses et lois suivantes :
Définition et principe de conservation de la « synergie » d’un
phénomène physique.
Hypothèse des milieux énergétiques issue des lois de
l’électromagnétisme et définition des milieux à inertie stationnaire.
Hypothèse d’existence d’un champ électrique limite (champ disruptif)
avec pour conséquence la loi fondamentale de matérialisation de
l’énergie.
La théorie Synergétique, explicative et descriptive, est quantitativement en
accord avec les résultats de la mécanique classique, de la relativité ainsi
qu’avec la mécanique quantique et ondulatoire. Elle étend les lois de
l’électromagnétisme avec succès à tous les phénomènes actuellement
connus de la Physique.

SYNERGETIQUE – Science & vie

La théorie Synergétique Une solution à la crise de l’énergie

La Synergetique par Rene-Louis Valle

La synergie des noyaux et la radioactivité

Resume de la synergetique par Jean-Louis Naudin

Vallée Synergetic Generator v1.0 teste par JL Naudin

La Haute Puissance VSG v4.1 par JL Naudin – 20 février 2005

Le rapport de tests VSG v3.5 avec VIDEO par JL Naudin – 7 mars 2005

 

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close